LABE/JUSTICE : TROIS PERSONNES ARRÊTÉES SUR LE MEURTRE D’UN JEUNE SURVENU LA NUIT DU DESTIN (LAYLATOU GHADR) À DAKA 1.

Lors d’une conférence de presse tenue ce mercredi, 02 juin 2021, au tribunal de première instance de Labé le procureur par intérim a abordé plusieurs sujets notamment liés à l’arrestation des présumés meurtriers du citoyen survenu dans le quartier Daka 1 le mois dernier. Rapporte le correspondant de c24news.info basé dans la préfecture.

Patrice Komah Koïvogui a tout d’abord tenu à rappeler les faits <<les faits se sont déroulés au mois de mai, pour rappelle c’est le 09 mai que ce meurtre a eu lieu dans le quartier daka 1, le chef secteur de Galleya avait rapidement informé les autorités qu’un corps sans vie a été découvert dans sa zone de juridiction, les forces de défense et de sécurité ont été rapidement déployées sur les lieux pour mener des enquêtes et c’est enquêtes ont été ouvertes pour identifier les auteurs de ce drame crapuleux>>, a rappeler le procureur par intérim près le TPI de Labé.
Ce n’est que la semaine dernière que des présumés auteurs de ce meurtre ont été mis aux arrêts par les services de sécurité <<la semaine dernière l’escadron mobile N8 a été saisi par des citoyens concernant des faits de vol et dans les enquêtes quatre personnes ont été interpellées et l’un d’entre-eux a dans son audition reconnu avoir participé à une opération de vol survenu la même nuit et sur les lieux où la victime avait été abattu. En reconnaissant donc les faits il a aussitôt dénoncé certains de ses complices, et les forces de défense et de sécurité se sont rapidement mise à la tâche pour interpeller ses complices. Ainsi donc dans la nuit du lundi à mardi 1er juin 2021 aux environs de 04 heures du matin, deux de ses complices qui étaient en cavale ont également été appréhendés, ils sont accusés de vol et de meurtre>>,  poursuit Patrice Komah Koïvogui. 

À noter que selon le procureur par intérim près le TPI de Labé, certains de ces accusés sont des récidivistes et ont été condamnés et emprisonnés à plusieurs reprises à la maison centrale de Labe.

Les commentaires sont fermés.