MAMOU/INSÉCURITÉ : Trois corps sans vie découverts en 24 heures dans la commune urbaine…

La recrudescence des découvertes macabres  de corps sans vie à travers la ville de Mamou devient de plus en plus inquiétante, en l’espace de 24 heures, trois corps sans vie ont été découvert dans trois quartiers  de la commune  urbaine. Rapporte un journaliste de votre quotidien en ligne.

Joint au téléphone, le procureur de la république près le tribunal de première instance de Mamou est revenu sur ces découvertes macabres 《ces cas de découvertes de cadavres ont été constatés dans les quartiers Tambassa, Thiéougol et Téliko. Comme la lois exige, les trois corps ont été acheminés vers la morgue de l’hôpital régional de Mamou et actuellement le médecin légiste est entrain de faire son travail et nous espérons que d’ici lundi ou mardi, 20 juillet 2021, nous ils vont nous faire parvenir les résultats. Tous les trois sont des hommes, le premier a environs 25 ans, le second est âgé de la quarantaine et le troisième est à la trentaine》, explique Elhadj Sidiki Camara.
Après les constats faits par son service, un seul cas de ces trois découvertes est suspecté, d’ailleurs les enquêtes sont ouvertes pour élucider les circonstances de cette mort 《après nos propres constatations nous nous sommes rendus compte que sur les trois cas il y’a un seul qui est suspect donc nous sommes à l’attente des résultats qui nous seront révélés par le médecin légiste. Nous, au niveau du commissariat central de police, les enquêtes sont déjà ouvertes, ils nous ont donné des instructions à ce qu’on fasse venir quelques témoins, pour qu’on fasse quelques recherches, pour savoir réellement dans circonstances la victime a trouvée la mort》, précise le procureur avant d’ajouter que ces découvertes ne sont pas nouvelles dans la préfecture de Mamou et de revenir sur l’état mental des citoyens 《cas genres de découvertes arrivent souvent donc c’est pas nouveau ici à Mamou, mais je vous garantis qu’il n’ya pas de psychose chez les citoyens, la population vie paisiblement parceque nous au niveau du parquet, les services de sécurité, nous sommes à pied d’oeuvre car notre mission est de protéger les citoyens et c’est ce que nous sommes en train de faire tout en appliquant la loi》, conclut Elhadj Sidiki Camara.  

À rappeler que la semaine dernière, c’est un autre corps sans vie d’un jeune homme âgé de la vingtaine et conducteur de moto-taxi, qui avait été découvert dans la préfecture de Pita, toujours dans la région administrative de Mamou.
OUMAR FOULA DIALLO

Les commentaires sont fermés.