La fédération syndicale autonome de la téléphonie en Guinée ( FESATEL) en grève depuis le début de ce mois en cours (juillet) vient de réagir suite à la menace brandie par l’autorité de régulation des postes et télécommunications ( ARPT) d’ <<appliquer toutes les dispositions légales et réglementaires en vigueur en république de Guinée>> si les opérateurs téléphoniques ne << prennent pas toutes les dispositions urgentes pour assurer les services avant et après vente, en communicant à la clientèle la ou les agences ouvertes dans le cadre de la fourniture du service minimum>>. Pour le secrétaire général de la FESATEL joint par  un journaliste de c24news.info, cette menace est un <<non événement>> et le mot d’ordre de grève va se poursuivre jusqu’à satisfaction de leurs revendications.

《le gouvernement nous a fait savoir qu’il est en train d’examiner la situation et nous sommes à l’attente de la réaction du gouvernement. Actuellement tous les

travailleurs de la téléphonie sont à la maison et c’est par pitié de la population que nous avons jugé nécessaire de ne pas toucher au réseau et tout cela pour ne pas rendre la tâche plus difficile aux citoyens, mais toutes les agences de téléphonie sont fermées. Un ministre qui est responsable doit être touché si les agences sont fermées car c’est une partie de son secteur qui ne travaille pas et cela n’est pas du tout normal pour lui, il devrait réagir pour annuler cette décision parceque vous-mêmes vous constatez que la société de téléphonie Orange vient de suspendre ses bonus, tout ça  c’est grâce à cet arrêté et vous voyez combien de fois ce sont les populations qui en pâtissent les conséquences. Sur la récente menace de l’ARPT, cela ne nous fait ni chaud ni froid et le mot d’ordre de grève de la FESATEL va se poursuivre jusqu’à ce que nos revendications soient satisfaites》, réagit le secrétaire général de la FESATEL, Abdoulaye Barry.
A noter que plusieurs citoyens sont actuellement impactés par la fermeture des agences de téléphonie à travers tout le pays.

Les commentaires sont fermés.